Conseils de lecture, Trimestre 2

Une sélection d’œuvres complètes à télécharger.

Avertissement : les textes accessibles gratuitement présentent souvent des erreurs de transcription qui peuvent parfois gêner la lecture (erreurs de ponctuation, mots inversés, etc.). Une lecture attentive permet généralement de retrouver le sens du texte.

Platon, Phédon

Platon, Gorgias

Épicure, Lettre à Ménécée

Marc Aurèle, Pensées pour moi-même

Alain Resnay, Mon oncle d’Amérique (FILM)

Accès direct au film sur Youtube

Le film, résumé :

Jean LeGall, issu de la bourgeoisie, ambitieux, mène une carrière politique et littéraire. Pour la comédienne Janine Garnier, il abandonne sa femme et ses enfants. Janine a quitté sa famille, de modestes militants communistes, pour vivre sa vie. À la demande de la femme de Jean, elle le quitte, puis devient conseillère d’un groupe textile où elle doit résoudre le cas difficile de René Ragueneau, fils de paysan, catholique, devenu directeur d’usine.

Le film se déroule en permanence sur trois niveaux : l’histoire racontée, les représentations mentales des protagonistes influencées par le cinéma et par leurs souvenirs propres, et des images d’expérience sur les rats n’ayant pas de rapport évident sur le moment, mais qui deviennent éclairantes sur le comportement des personnages à la fin du film.

Selon Laborit, la conduite est réglée par quatre éléments : la consommation (boire, manger et copuler), la récompense, la punition (avec pour issues la lutte ou la fuite) et enfin l’inhibition de l’action.

Il reprend la théorie de Paul D. MacLean des trois niveaux cérébraux (ou « cerveau triunique », qui guidait la réflexion neuroscientifique à la fin des années 80) :

Un cerveau reptilien, commun à tout le règne animal, qui assure nos réflexes de survie et qui dirige notre comportement de consommation ;
Un deuxième « cerveau », le cerveau limbique, commun à tous les mammifères, celui de la mémoire, qui guide notre comportement de récompense : il nous fait fuir les expériences que l’on a connues douloureuses (Chat échaudé craint l’eau froide) et agir pour rechercher le plaisir. Si toutes les issues sont bouchées, l’inhibition de l’action provoque le stress et déclenche des maladies ;
Notre troisième « cerveau », le néocortex, plus développé chez l’espèce humaine, permet d’associer des idées provenant d’expériences différentes plus abstraites. Il ne nous sert hélas bien souvent qu’à tenir un discours qui permet de justifier nos deux premiers comportements.
Le néocortex devrait nous permettre de comprendre que ces deux premiers cerveaux n’instaurent que des comportements de domination entre les hommes. Or l’homme n’est fait que de son contact avec les autres hommes. Ne pas être conscient qu’il faut au moins canaliser les instincts de domination (puisque nous ne pouvons les éliminer), ne peut conduire qu’au malheur individuel et collectif.

Ainsi, selon Laborit qui conclut le film, connaître ces mécanismes ne permettrait certes pas de les éliminer, mais au moins de les utiliser pour faire autre chose, de même que l’étude patiente des lois du mouvement n’a nullement supprimé la gravité, mais nous a permis néanmoins d’aller nous promener sur la Lune !

(source wikipedia)

Film : La controverse de Valladolid

« La controverse de Valladolid est un débat qui opposa essentiellement le dominicain Bartolomé de Las Casas et le théologien Juan Ginés de Sepúlveda en deux séances d’un mois chacune (l’une en 1550 et l’autre en 1551) au collège San Gregorio de Valladolid, mais principalement par échanges épistolaires. Ce débat réunissait théologiens, juristes et administrateurs du royaume, afin que, selon le souhait de Charles Quint, il se traite et parle de la manière dont devaient se faire les conquêtes dans le Nouveau Monde, suspendues par lui, pour qu’elles se fassent avec justice et en sécurité de conscience 1.
La question était de savoir si les Espagnols pouvaient coloniser le Nouveau Monde et dominer les indigènes, les Amérindiens, par droit de conquête, avec la justification morale pouvant permettre de mettre fin à des modes de vie observés dans les civilisations précolombiennes, notamment la pratique institutionnelle du sacrifice humain, ou si les sociétés amérindiennes étaient légitimes malgré de tels éléments et que seul le bon exemple devait être promu via une colonisation – émigration.
Ce débat eut lieu sous le pontificat du pape Jules III. »

Lire l’article complet sur le site de l’encyclopédie en ligne Wikipedia

Le film est accessible sur Youtube sous la forme d’une liste de lecture :

La barbarie aujourd’hui – Interview du Dr Denis Mukwege

Le Dr Denis Mukwege, Lauréat du Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit décerné par le Parlement Européen, interviewé sur France Inter le 20/11/2014, décrit la situation du Sud Congo où des centaines de milliers de femmes sont victimes de viol.

http://www.franceinter.fr/emission-un-jour-dans-le-monde-edition-speciale-avec-le-dr-denis-mukwege

LHC : l’accélérateur de particules le plus puissant du monde

À la frontière franco-suisse, entre le lac Léman et le massif du Jura, se cache sous terre une construction monumentale : un tunnel circulaire de 27 kilomètres de circonférence. Il accueille le LHC, le grand collisionneur de hadrons, l’accélérateur de particules le plus puissant au monde.

Exploité par le Cern, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, qui fête ses 60 ans d’existence, il est considéré comme la machine la plus complexe que l’homme ait jamais construite. Le LHC fait entrer les protons en collision à une vitesse proche de celle de la lumière… Pour recréer les conditions de la naissance de l’univers.

Impôts et démocratie

Déchiffrage proposé par la chaîne de télévision Arte met en lumière et en débat les grands enjeux de l’économie avec les moyens du documentaire et la longue-vue du journal Alternatives économiques.

Ce premier numéro de la rentrée 2014 est consacré à la fiscalité.

Y a-t-il vraiment trop d’impôts ? À quoi servent-ils ? En quoi sont-ils nécessaires dans une démocratie ?

Voici les questions auxquelles répond ce quatrième numéro de Déchiffrage, en mobilisant économistes, politiques et historiens, avec, en fil rouge, les explications détaillées de Thomas Piketty, l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de l’impôt.

Source de financement des infrastructures économiques et sociales (routes, écoles, hôpitaux…) et de l’État providence, les impôts représentent le prix de la solidarité nationale. Mais pour être acceptés, ils doivent être considérés comme justes…

Lien vers l’émission